• Accueil

Les " Chanté nwel" remontent à la période de l'esclavage aux Antilles. A cette époque, le "Code Noir" impose aux esclaves d'être baptisés et instruits dans la religion catholique. Les cantiques enseignés à l'époque sont très vite l'objet d'improvisations en créole.
Aux Antilles, la tradition veut que l'on chante Noël en adaptant des cantiques aux rythmes créoles. Le "Chanté Nwel" est très présent aujourd'hui. C'est l'occasion de repas en commun, de chants et de fêtes. A Nantes, les associations continuent la tradition et voyagent de lieu en lieu pour se retrouver et chantez les louanges.

l

Deux évènements marquant la fin d'année 2017 sur le thème de la Fraternité. En partenariat avec le Lion'S Club Nantes Jules Verne,

une conférence aura lieu sur le thème de la Fraternité le 14 décembre à 20h (10euros), à l'université de Nantes,Faculté de droit,  et sera suivie d'une soirée le 15 décembre à l'association Mémoire

de l'Outre-mer le 15 décembre. Une soirée de rencontres et d'échanges. Une partie de la recette de la soirée sera remis au "fourneau économique", association de Martinique qui offre des repas aux sans abris.

Venez nombreux, entrée libre, bar sur place.

Mots clés: Martinique échanges fraternité solidairité

Les dons sont arrivés et distribués à la maternité de Marigot, association "le refuge", écoles. Grâce à la participation de nombreux bénévoles ont permis de distribuer équitablement les dons reçus. Nous préparons le prochain transport qui arrivera fin janvier avec du matériel de reconstruction, des jouets, hygiène, matériel scolaire.

Nous rendons le local de Bouguenais mi janvier, nous aurons besoin de bénévoles pour vider le local, les dates seront communiquées ultérieurement.

Nous continuerons à soutenir St Martin avec d'autres actions pour les aider à se relever.

Merci à tous de vos dons, votre aide, votre soutien quel qu'il soit !


Mots clés: Solidarité, antilles Irma soutien

Brahim Metiba (Skikda, 1957) est un jeune écrivain algérien qui réside en France depuis l'âge de 23 ans. Il est l'auteur de "Ma mère et moi" et "Je n'ai pas eu le temps de bavarder avec toi", deux courts récits d'une grande intensité dans lesquels il évoque, sous la forme de l'autofiction, la relation avec ses parents, faite de silences et de non-dits.

Au-delà de l'histoire personnelle, ces textes sont un témoignage à la fois émouvant et réfléchi à propos des déchirements provoquées par un changement de culture. Ils mettent également en lumière certains préjugés de la société algérienne (homophobie, antisémitisme) et de la société française (racisme), et soulignent la grande incompréhension qui préside aux relations entre la France et son ancienne colonie. L'écrivain a reçu le prix littéraire Beur FM Méditerranée en partenariat avec TV5Monde en 2016.

Mots clés: Brahim Metiba