• Accueil
  • Manifestions & rencontres
  • Soirées littéraires & théatrales

Biographie :

Felwine Sarr est un universitaire et écrivain sénégalais né en 1972 à Niodior. Après des études primaires et secondaires au Sénégal, il poursuit ses études supérieures à l’université d’Orléans où il obtient un doctorat en économie en 2006.

Agrégé des universités et professeur titulaire du CAMES, il enseigne à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal) depuis 2007. Ses cours et travaux académiques portent sur les politiques économiques, l’économie du développement, l’économétrie, l’épistémologie et l’histoire des idées religieuses. En 2010, il est lauréat du Prix Abdoulaye Fadiga pour la Recherche Économique. En 2011, il devient Doyen de la Faculté d’économie et de gestion de l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis et directeur de la nouvelle UFR des Civilisations, Religions, Art et Communication (CRAC) de l’UGB. Il est aussi écrivain et a publié plusieurs romans et essais. Musicien, il a publié à ce jour trois albums : Civilisation ou Barbarie (2000), Les Mots du Récit (2005) et Bassaï (2007). Avec les écrivains sénégalais Boubacar Boris Diop et Nafissatou Dia, il est le cofondateur de la maison d’édition Jimsaan. Felwine Sarr est aussi l’éditeur de la Revue Journal of African Transformation (Codesria-UNECA). Il organise avec Achille Mbembé en 2016 les Ateliers de la pensée de Dakar et de Saint-Louis, réunissant une trentaine d’intellectuels de l’Afrique et de ses diasporas pour réfléchir aux mutations du monde contemporain.

Projet de recherche : L’écriture des humanités à partir de l’Afrique

 

 

Mots clés: senegal Ecrivain editeur musicien

Dans le cadre de la commémoration, l'Association Mémoire de l'Outre Mer présente un spectacle  avec Jocelyn REGINA "PAROLES POUR UN PAYS" le 9 mai 2018

JOCELYN REGINA, un conteur typé

Jocelyn Régina dans le domaine de la parole  est difficilement définissable, s’affirmant comme étant le guerrier du Verbe, il manie avec dextérité tous les genres découlant de l’oralité. Jocelyn Régina, c’est un rythme, une cadence, une intonation,  un souffle sur scène, dévastateurs et envoûtants. Jamais pris à défaut, débordant d’énergie et de force sur scène, il déboule  avec talent, gravité et dérision des mots et des flopées de paroles qui semblent interminables. Déroutant dans ses improvisations ou dans l’interactivité qu’il propose au public, il est le Verbe ; il est la parole.

Mots clés: poèmes créole soirée

Lire la suite

Florence Tsagué est née au Cameroun. Après les études de littérature, de linguistique appliquée et des sciences politiques, elle est actuellement chargée d´enseignement à l´Université de Wuppertal en Allemagne. Passionnée de littérature, elle publie son premier roman "Femmes Connues, Coépouses Inconnues" aux Éditions Edilivre en 2009, un roman qui met sur le tapis l’épineuse question de la polygamie dans un monde en pleine mutation. Elle revient cette fois-ci dans le monde littéraire avec le livre "La Porte de Minuit", paru en novembre 2016 aux Éditions l´Harmattan, collection "Encres Noires". Michel Tagne Foko l’a rencontrée et a recueilli cet entretien pour AFRIK.COM.

Michel Tagne Foko : Ce livre est-il inspiré d’histoires vraies ?

Florence Tsaqué : Il y a dans ce livre un mélange de la réalité et de la fiction. Les réalités et les démons qui hantent notre société. Les thèmes tels que la vie des couples, le poids du secret, les "deuxièmes bureaux" (concubines), les accidents routiers et la situation calamiteuse des hôpitaux sont traités dans la nouvelle "Le Revenant".

La gestion de la chose publique, la méritocratie, l´éthique et la culture politique occupent une place de choix dans la dernière nouvelle "Un Cadavre pour le Remaniement Ministériel". A ceci s´ajoutent les histoires racontées par les adultes pendant l´enfance, à côté du feu, lesquelles nourrissaient notre imagination. Elles constituent la toile de fond des nouvelles "La Porte de Minuit" et "Le Marigot aux Raphias Dansants". Les monstres et fées qui peuplaient ces mythes ne quittaient pas souvent notre imagination quand nous nous retrouvions seuls au milieu de la nuit. Dans "La Porte de Minuit", ils vont prendre corps.

La fiction a besoin d´un fil conducteur chargé d´imagination pour réunir les bribes et les pièces du puzzle.

 

« Les femmes noires sont des « choses », des « faitouts » plus encore que des bonnes à tout faire, des objets qui  s’achètent et se vendent en raison de leur statut d’esclaves.

Mais parce qu’elles sont femmes, en sus d’être  esclaves   elles sont aussi objets sexuels, nourrices, punching-balls de leurs chères maîtresses. »

Soirée littéraire le 14 mars en présence de Clara Domingues, traductrice et Oristelle Bonis des éditions iXe

Sonia Maria Giacomini est une anthropologue brésilienne.

Elle enseigne dans le département des sciences sociales de l'Université pontificale de Rio de Janeiro et dirige le Centre interdisciplinaire de réflexion et de mémoire sur les Afro-descendants.

Ses recherches portent sur les questions de genre et les questions raciales dans la société brésilienne.

 

 

Mots clés: Esclavage Rencontre Littéraire Brésil, femmes

 Alain Foix est un écrivainphilosophedramaturgemetteur en scène et scénariste français né à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe). Riche d’une très vaste culture artistique (danse, théâtre, musique) et d’un appétit fort pour l'art plastique, le cinéma, le roman américain et la musique contemporaine, Alain FOIX est un homme de réflexion et d’engagement. Que ce soit par la réalisation cinématographique :            

Alain FOIX sait clairement où il veut en venir.

En 2001, il fonde sa propre compagnie pluridisciplinaire, Quai des arts, qui produit à la fois ses œuvres théâtrales et des projets artistiques interdisciplinaires qu'il met en œuvre avec l'aide d'artistes devenus de véritables compagnons de route .

Son œuvre littéraire et théâtrale est, à l'image de son parcours professionnel, tout à fait diversifiée.

Essayiste (auteur d’articles dans le Dictionnaire de la danse, le dictionnaire Bordas Mémoires du xxe siècle, ou encore la revue Parachute (Montréal) et Théâtre/Public), « bibliographe » avec une vie de Toussaint Louverture ( texte que France-télévisions utilisera pour un téléfilm, diffusé en deux épisodes de 90 minutes sur France 2 en février 2012), il poursuit sa carrière d’écrivain avec un essai intitulé Je danse donc je suis, puis un autre intitulé Noir, de Toussaint Louverture à Barack Obama. En 2012, un nouveau « roman biographique » Martin Luther King est consacré au pasteur américain.

Dernier roman en date, toujours biographique, consacré à Che Guevara, (Gallimard, coll. Folio biographies, 2015) s'attache à faire connaître des aspects méconnus de la vie de Che Guevara notamment sa fonction de procureur du tribunal révolutionnaire ou les différents postes qu'il a occupés au sein du gouvernement cubain.

Doué d’un style tout à fait personnel, empreint d'humour et de poésie,  Alain FOIX propose un ensemble de productions d’une nature diversifiée qui révèle, à l'analyse, une profonde unité.

                         

 

                                  

Roberto Burgos Cantor

Dans le cadre du festival annuel Belles Latinas- Littératures d’Amérique latine organisé par la revue Espaces latinos, nous accueillerons à Nantes l’écrivain colombien Roberto Burgos  Cantor du 13 au  15 novembre . Il présentera à l'Espace Louis Delgrès le 15 novembre  son  ouvrage La Ceiba de la memoria (2007) –  Zinnia éditions (2017). Il participera    à  la table ronde sur « Mémoires douloureuses des villes : Nantes-Cartagena de Indias-Buenos Aires », "dans le cadre de la "Saison des Droits Humains- Nantes", un dialogue entre l'écrivain et l'historien - chercheur Antonio Almeida de Mendes  autour de l'esclavage, thème central du roman "la Ceiba de la Mémoria".

Par l'ailleurs, l' auteur interviendra également à la Bibliothèque Universitaire de la Faculté des Lettres le mardi 14 novembre à 14h. Pour plus  d'informations :

 
organisé par :

Lire la suite

L’Association Mémoire de l’Outre-Mer a eu le plaisir de recevoir comme invitée officielle lors de la commémoration de l’abolition de l’esclavage et de la traite négrière, le 11 mai 2017 à l’espace Louis Delgrès, Gerty Dambury.
La soirée a été animée par Agnès Blondeau, directrice du Grand T.

Gerty Dambury est à la fois dramaturge, nouvelliste, poétesse et romancière, comédienne et metteuse en scène. Née en 1957 à Pointre-à-Pitre, elle fait des études

à l’Université Paris 8-Vincennes, où elle suivra une formation en lettres et en langues françaises.

Depuis 2003, elle vit à Montreuil ( Seine Saint-Denis) où elle a crée , en 2007, sa compagnie la fabrique insomniaque (L FI) avec laquelle elle monte ses propres textes mais aussi d’autres auteurs, comme ceux d’Alain Mabanckou et Koffi Kwahulé.

Gerty Dambury a reçu la mention spéciale du prix Carbet en 2011 pour l’ensemble  de son œuvre.

Actualité : Gerty Dambury sera sur scène à Paris FGO-BARBARA rue Fleury 75018 Paris les 19 et 20 juin à 20h ! pour "la radio des bonnes nouvelles"

Elles sont trois. Sont-elles comédiennes ? Peut-être pas, mais elles jouent et rejouent, comme un rituel, la vie de femmes qui pour elles sont importantes. Théroigne de Méricourt, Gerty Archimède, Louise Michel, Angela Davis, Ida Wells-Barnett et Claudia Jones. Elles pourraient en rejouer d'autres, "la prochaine fois peut-être"...

Tant de femmes oubliées, tant de femmes spoliées de leurs découvertes, tant de femmes ayant été des pionnières. Parler d'elles, c'est aussi l'occasion d'aborder les grandes questions qui agitent nos sociétés : les inégalités salariales, les viols de guerre... tout cela dans une pièce-concert, composée d'interviews en radio et de chansons rendant compte de la vie de ces femmes.

 

Mots clés: Guadelopupe Mémorial Abolition Gerty Dambury